advertisement

e-CASES: Rupture de kyste hémorragique avec hémopéritoine et fuite active

Dr Denis Hoa

Anamnèse

Patiente de 32 ans.

Douleurs abdominales diffuses de survenue brutale 3 heures auparavant avec défense hypogastrique et en fosse iliaque gauche.

Douleurs provoquées au toucher vaginal.

Pas de fièvre, de leucorrhées ni métrorragies.

Dernières règles il y a 3 semaines.

TA 11/6, FC 68/min

 

Bilan biologique normal

Résultats

Epanchement intra-péritonéal de grande abondance, spontanément hyperdense en rapport avec un hémopéritoine diffus.

Présence d'un saignement actif avec extravasation de produit de contraste au temps tardif.

 

Kystes ovariens bilatéraux.

A l'échographie le kyste ovarien droit parait homogène anéchogène, alors que le kyste ovarien gauche est plus échogène en faveur d'un kyste hémorragique.

 

Absence d'argument en faveur d'une torsion d'annexe.

 

CONCLUSION :

Kystes ovariens bilatéraux dont un kyste remanié hémorragique à gauche.

Pas d'argument pour une torsion d'annexe.

Hémopéritoine avec fuite active sur vraisemblable rupture d'un autre kyste ovarien droit.

 

COELIOSCOPIE :

Hémopéritoine massif avec kyste de l'ovaire droit rompu avec hémorragie active de la berge

Kystes ovariens bilatéraux d'allure fonctionnelle sans torsion d'annexe.


Diagnostic

Rupture de kyste hémorragique avec hémopéritoine et fuite active



Loading comments ...

Loading comments ...