Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires

e-CASES: fracture du condyle occipital, traumatisme thoracique, fracture et contusion hépatique, hématome de la surrénale

Anamnèse

Accident de la voie publique, véhicule léger seul contre platane à haute vélocité, non ceinturé.

Prise en charge initiale par les Sapeurs Pompiers puis par le SMUR, Glasgow = 10, obnubilé, pupilles symétriques aréactives, hémodynamique instable avec PA : 75/40, pouls : 110, répondant au remplissage vasculaire, pas de détresse respiratoire, incarcération des 2 membres inférieurs avec fracture ouverte de la cheville droite nécessitant une désincarcération de 45mn.

Remplissage 1,5L, intubation après induction séquence rapide, ventilation mécanique, sédation Midazolam, Fentanyl, réduction de la fracture du membre inférieur droit.

Antibioprophylaxie par Augmentin 2g.

Transport médicalisé au CHU.

Voici son bodyscanner

 

Résultats

Mon compte-rendu :

A l’étage crânio-encéphalique :

Pas de lésion traumatique.

 

A l’étage rachidien :

Fracture articulaire non déplacée unilatérale du condyle occipital gauche à large fragment, stable (type II d'Anderson).

Pas d’autre lésion post traumatique du rachis cervico-thoraco-abdomino-pelvien.

Pas de lésion post traumatique des vaisseaux du cou (notez que la vertébrale droite se termine en PICA).

 

A l’étage thoracique :

Contusions pulmonaires en verre dépoli éparses de l'hémichamp pulmonaire droit et para médiastinales lobaires supérieures gauches.

Lame de pneumothorax bilatérale avec doute sur un pneumatocèle juxta scissural de la partie supérieure de la scissure gauche.

Tassements parenchymateux gravito-dépendants des régions postérieures.

Volet costal par fractures para sternales bilatérales des arcs antérieurs de K3 à K9.

 

A l’étage abdomino-pelvien :

Contusion hépatique profonde de la jonction des segments V et VII, au contact des veines hépatiques sans saignement actif. Fracture hépatique intéressant le segments I et IV et atteignant le hile hépatique sans saignement actif. Hémopéritoine de moyenne abondance, présent aussi dans la bourse omentale.

Hématome de la surrénale droite avec hémorétropéritoine modéré au contact sans saignement actif.

Pas d’autre lésion post traumatique à l’étage abdomino-pelvien (calcification linéaire séquellaire de la capsule splénique).

 

Squelette périphérique :

Fracture comminutive ouverte métaphyso-épiphysaire de l'extrémité inférieure du tibia droit (= fracture articulaire totale, C3 de l’AO). Fracture du 1/3 inférieur de la diaphyse fibulaire droite, comminutive et déplacée en chevauchement. Intégrité du talus.

 

N.B : Fracture sus et intercondylienne de l’extrémité inférieure du fémur gauche bilantée par radiographies standards.


Diagnostic

fracture du condyle occipital, traumatisme thoracique, fracture et contusion hépatique, hématome de la surrénale


Discussion

SUIVI :

- Réduction et ostéosynthèse à foyer ouvert des fractures de la cheville droite et du genou gauche.

- Surveillance de la fracture hépatique avec contrôle TDM à 1 mois sauf élément clinique ou biologique nouveau dans l'intervalle.

- Surveillance des contusions pulmonaires.

- Pour la fracture du condyle : immobilisation par minerve rigide pendant 3 mois puis contrôle TDM à prévoir.

Le suivi est ensuite indisponible, le patient ayant été transféré vers l'hôpital le plus proche de son lieu de domicile.


Points clés

On retiendra :

- On analyse toujours la charnière C0-C1-C2 en reconstruction coronale.

- Un volet costal = au moins 2 traits de fracture sur au moins 3 côtes adjacentes ou fracture d'au moins 3 cotes adjacentes symétriques par rapport au sternum.

- Les contusions pulmonaires = pas de systématisation et présentes d’emblée.

- Les reconstructions multiplanaires et volumiques sont utiles au chirurgien en cas de fractures articulaires et/ou complexes et/ou très déplacées du squelette périphérique.


Références

IM05



Loading comments ...

Loading comments ...