advertisement

e-CASES: traumatisme ouvert abdominal, saignement actif pariétal

Anamnèse

Tentative d'autolyse avec plaie abdominale antérieure par arme blanche (couteau).

Présence de 3 plaies cutanées, 2 pré-sternales superficielles (lame stoppée par le grill costal) et 1 plus profonde avec un trajet en baïonnette vers la cavité abdominale. Sur le plan biologique, déglobulisation significative chez un patient sous antiagrégants plaquettaire (Plavix et Kardegic).

Résultats

Mon compte-rendu :

Traumatisme ouvert abdominal avec une porte d’entrée sous costale gauche et un franchissement du péritoine pariétal antérieur. Saignement actif artériel pariétal (branche collatérale de l'épigastrique) et épiploïque (grand épiploon) à l’origine d’un hémopéritoine de moyenne abondance.

Pas de pneumopéritoine, pas d'épaississement pariétal digestif mais défaut de rehaussement segmentaire du colon transverse suspect de lésion traumatique digestive jusqu’à preuve du contraire (perforation ou ischémie).

Petite infiltration des tissus graisseux sous cutanés en avant de la 5ème jonction chondro-costale gauche en rapport avec les plaies cutanées pré sternales connues sans lésion traumatique pleuro-pulmonaire au contact.

Intégrité morphologique des organes pleins intra abdominaux (indentation splénique physiologique).


Diagnostic

traumatisme ouvert abdominal, saignement actif pariétal


Discussion

SUIVI :

- Exploration digestive chirurgicale en urgence avec laparotomie exploratrice : exploration du trajet de la lame, siège d’un saignement en nappe qui est contenu par suture pariétale résorbable en masse faute de pouvoir pratiquer une hémostase élective. La lame semble avoir terminé sa course dans le grand épiploon qui est le siège d’un hématome sans saignement actif. Il n’est pas retrouvé d’autre lésion lors de l’exploration des étages sus et sous mésocoliques incluant l’arrière cavité des épiploons. Pas de perforation digestive. Fermeture plan par plan et cutanée.

Evolution favorable.

- Prise en charge psychiatrique avec traitement anti-dépressif.


Points clés

On retiendra :

- Il faut rechercher l’orifice d’entrée et de sortie dans tout traumatisme balistique pour « imaginer » le trajet de la balle et ainsi dépister les lésions traumatiques sur les organes susceptibles d’avoir été traversés.

- Un pneumopéritoine n’a pas de valeur pathologique dans un traumatisme ouvert abdominal.


Références

IM04



Loading comments ...

Loading comments ...