Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires

advertisement

e-CASES: traumatisme thoracique, fracture-dislocation de L5, hernie discale post traumatique.

Anamnèse

Patient de 29 ans, non voyant, victime d'une chute d'une hauteur de 5 m, par dessus la barrière d'une tribune, dans un stade lors d'un match de football.

A l'examen clinique initial, on retrouve des lombalgies importantes. L'examen de la motricité est à 5/ 5 sur tous les groupes musculaires. Sensibilité normale, réflexes ostéo-tendineux tous présents. Sensibilité périnéale et tonus anal normaux. Sondage urinaire de confort aux urgences. Sensibilité de la fosse iliaque gauche, sans défense abdominale.

Voici son bodyscanner :

Résultats

Mon compte-rendu :

- Pas de lésion traumatique aux étages cervico-encéphaliques ni rachidien cervical.

- Contusions parenchymateuses pulmonaires limitées au lobe inférieur gauche et à la gouttière costo-vertébrale droite avec hématocèle et pneumatocèles.

- Hémorétropéritoine gauche sans saignement actif dont l’origine est une fracture-dislocation de L5 en flexion-distraction. Celle-ci associe un antélisthésis de L5 sur S1 de grade II, une fracture-luxation bi-articulaire bilatérale de L5 : fracture instable++ avec probable atteinte disco-ligamentaire postérieure étendue. Fracture des apophyses épineuses et transverses gauches de L2 à L5. Doute sur un hématome épidural postérieur en TDM (correspondant à une hernie discale traumatique sur l’IRM).

- Pas de lésion traumatique des organes intra abdominaux (kystes biliaires simples hépatiques).


Diagnostic

traumatisme thoracique, fracture-dislocation de L5, hernie discale post traumatique.


Discussion

SUIVI :

La fracture rachidienne a été réduite au bloc opératoire puis fixée par arthrodèse postérieure. La contusion hépatique a simplement été surveillée avec régression progressive sur les contrôles TDM. Simple surveillance également pour les contusions et lacérations pulmonaires.

 


Points clés

On retiendra :

- Il faut bien analyser les différents temps de l’acquisition pour caractériser une hyperdensité focale (sang versus os notamment).

- On recherchera une origine rachidienne à tout hémorétropéritoine.

- Le contenu du canal vertébral (en fenêtrage « parties molles ») doit être apprécié en cas de fracture-dislocation à la recherche d’un hématome épidural ou d’une hernie discale post traumatique (intérêt thérapeutique++).

 



Loading comments ...

Loading comments ...