Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires

e-CASES: Tachychardie sinusale

Dr Guillaume Cayla

Anamnèse

Un homme de 52 ans consulte en raison d’une sensation de cœur rapide. Il n’a pas d’antécédent particulier.

Résultats

Fréquence

Tachycardie120/min 

 

Rythme

Sinusal, morphologie et axe de l’onde P normale, positive en DII, DIII, AVF, présence d’une onde P devant chaque QRS, avec espace PR constant

 

Axe

Positif en D1 et isodiphasique en AVF (0°)

 

Conduction
  • PR : 160 ms
  • QRS : 90 ms
  • QT = 320 ms

 

Hypertrophie
  • A : pas de signe d’hypertrophie
  • V : pas de signe d’hypertrophie

 

Ischémie

Absence de signe d’ischémie

 

Au total : Tachycardie sinusale à 120/min


Diagnostic

Tachychardie sinusale


Discussion

Onde P bien visible individualisable devant chaque QRS, l’axe de l’onde P et la morphologie de l’onde P normale en faveur d’une tachycardie sinusale. Une fréquence à 150 /min serait en faveur d’un flutter auriculaire avec conduction 2/1. Une morphologie et un axe de l’onde P anormale serait en faveur d’une tachycardie atriale.

 

Les tachycardies sinusales de repos ont fréquemment des causes extracardiaques.

 

Les  manœuvres vagales auraient pour effet de ralentissement de la tachycardie sinusale,  elles ne sont pas nécessaire ici car le diagnostic est évident.

NB la compression sino-carotidienne doit être toujours précédé d’une auscultation carotidienne soigneuse

La compression peut être sans effet chez certains patients surtout chez les sujets jeunes.



Loading comments ...

Loading comments ...