advertisement

e-CASES: Drüsens papillaires

Dr Christelle SCHNEIDER , Dr Charlie ZAGROUN

Anamnèse

M. L, 25ans, se présente aux urgences ophtalmologiques pour scotomes et céphalées

ATCD: chirurgie réfractive (LASIK) il y a 3 semaines

Sous chibrocadron 3x/jour

HLM: 4 jours après Laser, scotome oeil gauche + céphalées concommitantes en casque

AV: 10/10 P2 ODG

TO: 24/25 mmHg

Fond d'oeil: @1.1 @2.1

Examens complémentaires ? degré d'urgence ?

NFS iono CRP: N

Résultats

TDM: pas de masse intra-axial, pas d'HTIC, hyperdensité spontanée arrondie des deux papilles

Autofluo @4.1 @5.1: Hyperautofluorescence arrondies multiples évoquant fortement des Drusens de la papille


Diagnostic

Drüsens papillaires


Discussion

Toujours éliminer une urgence neurologique ou neurochirurgicale => TDM injectée d'emblée (processus expansif intracrânien ? HTIC ?)

Hypertonie probablement cortico-induite non inquiétante


DDx

Pseudo oedèmes papillaires:

  • Petites papilles hypermétrope
  • Dysversion papillaires
  • Neuropathie optique de Leber

Vrai oedème papillaire bilatéral:

  • HTIC à éliminer d'emblée: oedème papillaire bilatérale de stase. Diagnostic formel d'oedème papillaire au temps tardif de l'angiographie à la fluoréscéine avec extravasation de produit de contraste

 


Points clés

DRUSENS PAPILLAIRES

  • Fréquent (1% population)
  • Accumulation
  • Asymptomatique, bilatéral le plus souvent
  • Parfois scotomes , altération du champ visuel, voire céphalées et acouphènes
  • Pseudo oedème papillaire au fond d'oeil
  • Diagnostic typique aux clichés autofluo +++ avec hyperfluorescence des calcifications
  • Ne dispense pas d'une imagerie cérébrale en urgence + biologie standard (NFS CRP)
  •  NOIAA ++, Hémorragies superficielles ou profondes, OACR, OVCR
  • TTT: aucun, surveillance simple, Goldmann si altération


Loading comments ...

Loading comments ...