Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires

e-CASES: Foyer de toxoplasmose juxta-papillaire : papille de Jensen

Dr Didier HOA , Dr Nicolas NABHOLZ , Dr Arnaud PAYEROLS

Anamnèse

Patient de 30 ans adressé par son ophtalmologue habituel pour découverte d'un foyer rétinien dans le cadre d'une consultation pour sensation de baisse d'acuité visuelle de l'oeil gauche

Pas d'antécédent

MAVC : OD 10/10 Parinaud 2

            OG 7/10 Parinaud 2

TO et LAF : normaux

FO : OD @1.1 / OG @1.2

Que retrouvez-vous au fond d'oeil de ce patient ?

Que suspectez-vous devant ces anomalies ?

Quel(s) élément(s) du fond d'oeil vous conforte dans votre hypothèse diagnostique ?

Quels examens complémentaires réalisez-vous ?

OCT : OD @3.1 / OG @4.1

Angiographie à la fluorescéine : OD @5.1 / OG @6.1

Quel diagnostic retenez-vous ?

Résultats

FO : OD @1.1 : normal

       OG @1.2 : foyer rétinien blanc-jaunâtre, à bords flous, juxta-papillaire, présence de 2 foyers rétiniens pigmentés cicatriciels le long de l'arcade vasculaire temporale supérieure (hypoautofluorescents @2.2), hyalite + en regard du foyer actif

OCT : OD @3.11 : normal

         OG @4.12 : oedème intra-rétinien au niveau du foyer actif

Angiographie à la fluorescéine : OD @5.1 : normale

                                            OG @6.1 : effet masque au temps précoce puis hyperfluorescence de progression centripète au cours de la séquence angiographique @6.3 @6.5 @6.7

Prise en charge :

- Pyriméthamine : 100 mg le 1er jour puis 50 mg par jour

- Azithromycine : 500 mg le 1er jour puis 250 mg par jour

- Folinate de Calcium

- Corticothérapie 1 mg/kg/jour après 48h de couverture anti-infectieuse

 

Consultation de contrôle à 1 semaine :

MAVC : OG 7/10 Parinaud 2

FO : OG @7.1 : diminution de l'activite du foyer (disparition de la hyalite, discrète diminution de taille du foyer, bords nets), apparition d'exsudats péri-maculaires

OCT : OG @8.15 : disparition de l'oedème intra-rétinien

Prise en charge :

- poursuite du traitement à l'identique avec décroissance progressive des corticoïdes

 

Une surveillance par des consultations rapprochées a été réalisée

 

Dernière consultation en date : consultation à 3 mois :

MAVC : OG 8/10 faible Parinaud 2

FO : OG : foyer cicatrisé, pigmenté

Infra-rouge @9.1 : altération fasciculaire supérieure

OCT : OG @10.37 : amincissement rétinien important au niveau du foyer cicatrisé

Champ visuel Top G2 : OG : @11.1 : scotome fasciculaire inférieur

Thickness map ODG @12.1 : amincissement rétinien au niveau du foyer cicatrisé, déficit important en fibre fasciculaire


Diagnostic

Foyer de toxoplasmose juxta-papillaire : papille de Jensen


Points clés

Toxoplasmose : infection par Toxoplasma gondii

Etiologie infectieuse la plus fréquemment retrouvée dans les cas d'inflammation du segment postérieur

Origine congénitale ou acquise

Au fond d'oeil :

- lésion active : foyer de rétinochoroïdite active, blanc-jaunâtre, à bords flous, présence d'une hyalite au contact, parfois associée à une uvéite antérieure, d'anciens foyers cicatrisés peuvent être retrouvés

- lésion cicatrisée : foyer pigmenté ou atrophique

Examens complémentaires :

- Angiographie à la fluorescéine : effet masque au temps précoce, suivi par une hyperfluorescence, débutant à la périphérie du foyer et progressant de manière centripète au cours de la séquence angiographique

- Ponction de chambre antérieure (en cas de doute diagnostique) :  recherche d'une production locale d'anticorps antitoxoplasmiques dans l'humeur aqueuse

Pronostic : sévère si atteinte maculaire, généralement favorable si atteinte périphérique

Traitement :

- Pyriméthamine : 100 mg le 1er jour puis 50 mg par jour

- Azithromycine : 500 mg le 1er jour puis 250 mg par jour

- Corticoïdes

NB : en cas de foyer juxta-papillaire on parle de chorio-rétinite juxta-papillaire de Jensen : scotome fasciculaire


Références

EM-Consult : chapitre "Toxoplasmose oculaire", Brézin A, Delair-Briffod E, 2003



Loading comments ...

Loading comments ...