Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires

e-CASES: Péricardite aiguë constrictive

Antoine Micheau

Anamnèse

Patient de 42 ans présentant une pneumopathie droite hypoxémiante (flèche jaune sur le scanner thoracique @37.14) compliquée d'insuffisance cardiaque et augmentation du BNP et de la troponine.

Résultats

Aspect très épaissi de l'ensemble du péricarde pariétal et viscéral (flèches bleues  @14.1 et @23.1) associé à un épanchement péricardique de de faible abondance prédominant au niveau latéral droit (flèche rose @23.1 et @32.1).

Le péricarde semble très inflammatoire : spontanément en hypersignal T2 (flèches vertes de @1.1 à @5.1) notamment au niveau latéral gauche et apical et rehaussé de manière importante après injection de Gadolinium (flèches jaunes @29.1 et @32.1).

Les cavités cardiaques sont de taille et de morphologie normale.

Absence de thrombus intra-cardiaque décelé.

Pas d'anomalie de la perfusion de premier passage.

L'étude de la cinétique segmentaire ne met pas en évidence d'hypokinésie ou d'akinésie particulière au niveau du ventricule gauche. Par contre les mouvements du coeur semblent "gênés" par l'importance de l'épaississement du péricarde avec un aspect un peu "collé" du coeur dans la cavité péricardique (bien visible sur les séquences ciné-IRM comme @15.1 ou @23.1).

Il existe par ailleurs nettement un septum paradoxal (flèche verte @23.12) majoré lors de l'inspiration profonde (séqences ciné-real-time @6.1 et @7.1) .

Pas de rehaussement tardif suspect au niveau du ventricule gauche dans la mesure où l'examen est artéfacté par d'importants épaississements péricardiques.

 

CONCLUSION :

Aspect IRM compatible avec une inflammation importante du péricarde associé à un septum paradoxal faisant évoquer une péricardite aiguë constrictive sans myocardite associée.


Diagnostic

Péricardite aiguë constrictive



Loading comments ...

Loading comments ...