advertisement

3T MRI

IRM à très haut champ (3 teslas et plus)

par Denis Hoa

Objectifs pédagogiques

  • Enoncer les conséquences de l’augmentation du champ magnétique sur le rapport signal/bruit, les temps de relaxation, la SAR, les artéfacts, le bruit acoustique
  • Décrire les adaptations nécessaires sur les paramètres de séquences et le matériel
  • Développer les avantages et inconvénients de la montée en champ magnétique
  • Citer les domaines d’applications potentiels de l’IRM à très haut champ

Points clés

  3,0 T vs
1,5 T
Avantages & Applications Inconvénients & Solutions
Rapport S/B ↑ qualité d’image
↑ vitesse
↑ résolution spatiale
T1 ↑ ~

↑ contraste sang/tissus

ARM TOF
↓ doses Gadolinium

↑ TR ou ↓ signal
Modification des contrastes tissulaires

Préparation d’aimantation (inversion, MP…

T2

Baisse du signal

↓ TE

SAR ↑↑

Energie RF déposée (limite de SAR)

Acquisition parallèle
↓ angle de bascule, train d’écho, nombre de coupes
↑ TR

Déplacement chimique

↑ des différences de fréquence de résonance

Meilleure saturation de graisse
Spectroscopie

Artéfacts de déplacement chimique

↑ bande passante
Suppression de graisse
Adaptation TE en phase / opposition de phase

Susceptibilité magnétique ↑↑

Plus grande sensibilité à la susceptibilité magnétique

Meilleure détection des hémorragies
IRM de perfusion (DSC MRI)
IRM fonctionnelle (BOLD)

Artéfacts de susceptibilité magnétique

Acquisition parallèle
↓ TE

Effets diélectriques

Hétérogénéités RF, perte de signal variable dans l’image

Optimisation des antennes,
Emission RF parallèle

Bruit acoustique Enceintes d’aimant sous vide
Casque, dégradation des gradients

Références

  1. Willinek and Kuhl. 3.0 T neuroimaging: technical considerations and clinical applications. Neuroimaging clinics of North America. 2006 May;16(2):217-28, ix.
  2. Tanenbaum. Clinical 3T MR imaging: mastering the challenges. Magnetic resonance imaging clinics of North America. 2006 Feb;14(1):1-15.
  3. Heidemann, Seiberlich. Perspectives and limitations of parallel MR imaging at high field strengths. Neuroimaging clinics of North America. 2006 May;16(2):311-20, xi.
  4. Voss, Zevin. Functional MR imaging at 3.0 T versus 1.5 T: a practical review. Neuroimaging clinics of North America. 2006 May;16(2):285-97, x.
  5. Merkle and Dale. Abdominal MRI at 3.0 T: the basics revisited. Ajr. 2006 Jun;186(6):1524-32.
  6. Mosher. Musculoskeletal imaging at 3T: current techniques and future applications. Magnetic resonance imaging clinics of North America. 2006 Feb;14(1):63-76.
  7. Gutberlet, Noeske. Comprehensive cardiac magnetic resonance imaging at 3.0 Tesla: feasibility and implications for clinical applications. Investigative radiology. 2006 Feb;41(2):154-67.