Hiérarchie anatomique

Anatomie générale > Système urinaire > Rein > Pelvis rénal > Uretère gauche

Traductions

Description

L'uretère est le conduit excréteur de l'urine faisant suite au bassinet. Il s'étend depuis le pôle inférieur du bassinet jusque dans la vessie. Il comporte deux segments : un segment lombo-iliaque, un segment pelvien. L'uretère dérive du diverticule métanéphrique qui apparaît au cours de la 4e semaine. Ce diverticule s'accroît dans le sens caudo-crânial et pénètre dans le blastème métanéphrique.
Le segment lombo-iliaque est situé dans l'espace rétropéritonéal.
L'uretère a un trajet vertical descendant, légèrement oblique en bas et en dedans depuis le pôle inférieur du bassinet, à hauteur de l'apophyse transverse de L1, jusqu'au détroit supérieur qu'il croise (uretère lombaire) pour pénétrer dans le pelvis en croisant les vaisseaux iliaques (uretère iliaque). L'uretère se présente comme un tube membraneux légèrement aplati d'avant en arrière, de couleur blanchâtre présentant des mouvements péristaltiques.
La portion lombo-iliaque mesure de 12 à 13 cm et présente à deux de ses extrémités, un rétrécissement apparent l'un à la jonction du bassinet, l'autre au niveau de son croisement avec le détroit supérieur.
L'uretère est un organe relativement mobile, maintenu en place à sa partie supérieure par son adhérence au bord interne du rein ; à sa partie inférieure par son adhérence à la face postérieure du péritoine pariétal postérieur.

Le segment iliaque de l'uretère chez la femme croise la terminaison des vaisseaux iliaques communs mais est en rapport également avec les troncs nerveux lombo-sacré et l'apophyse transverse de L5 puis l'aileron sacré et enfin l'articulation sacro-iliaque.
 L'uretère pelvien chemine dans l'espace sous péritonéal pelvien et présente trois portions pariétale, viscérale et vésicale. Dans son segment pariétal il a pour rapport les fosses pararectales et les faces latérales du rectum en dedans et latéralement l'artère ombilicale et obturatrice ainsi que le nerf obturateur. Il croise ensuite l'artère utérine  en passant sous celle-ci, au début de sa crosse. Puis il change de direction vers l'avant et médialement, avant de pénétrer la paroi vésicale il croise la partie antérieure du ligament utéro-sacré de l'isthme utérin et du vagin.
 La vascularisation artérielle dérive de l'artère rénale (artère urétérale principale supérieure), des artères ovariques (rameaux urétéraux moyens), de l'artère iliaque primitive (artère urétérale principale inférieure), des artères utérines (rameaux urétéraux inférieurs).
 Les veines sont satellites du réseau artériel et se drainent dans les veines rénales, ovariennes, vésicales et utérines.
 L'innervation des uretères est assurée par les nerfs urétériques dérivant des plexus rénaux, ovariens et hypogastriques inférieurs. L'origine de ces nerfs explique l'irradiation des douleurs urétériques (lithiase urinaire enclavée par exemple) vers les grandes lèvres.


Définition rédigée par Dr. G. Rathat - Dans le cadre du droit d'auteur d'IMAIOS - 2019 de http://www.imaios.com

Images

Télécharger e-Anatomy

Utilisateurs mobile et tablette, vous pouvez télécharger e-Anatomy sur l'Appstore ou sur GooglePlay.

e-Anatomy sur l'Appstore e-Anatomy sur Googleplay