Tools

Features

Touch-screen gestures

Hyperplasie lymphoïde de la dernière anse iléale.

Chargement...

Anamnèse

Douleurs abdominales paroxystiques évoluant depuis 24 heures avec sensibilité localisée à la palpation de la fosse iliiaque droite.

Pas de syndrome inflammatoire biologique.


Résultats

Epaississement hypoéchogène déstratifié de la dernière anse grêle avec hyperplasie de la muqueuse et hypertrophie des valvules.

En Doppler couleur, hyperhémie pariétale de la sous-muqueuse périphérique irradiant dans l'axe des valvules.


Diagnostic

Hyperplasie lymphoïde de la dernière anse iléale.


Discussion

Terrain : nourrisson et petit enfant entre 3 mois et 5 ans

Mode de présentation clinique :

- douleurs abdominales paroxystiques, intermittentes.

- possible contexte de gastroentérite : vomissements, diarrhée parfois même glairo-sanglante, fièvre

- parfois prodromes respiratoires

Physiopathologie : secondaire à une infection virale (adénovirus, rotavirus, herpès virus) ou à une infection bactérienne (yersiniose, salmonellose)

Diagnostic positif échographique :

- atteinte de la muqueuse (riche en follicules lymphoides) : épaississement muqueux avec élargissement de la hauteur et du diamètre transversal des valvules conniventes, une multitude de micronodules hypoéchogènes (2 à 3 mm) est parfois visible déformant la surface muqueuse.

- sous-muqueuse fine, difficilement visible.

- adénopathies mésentériques satellites, hypoéchogènes.

- hyperhémie pariétale irradiant dans l'axe des valvules et hypervascularisation ganglionnaire en mode Doppler couleur

- Topographie de l'atteinte : dernière anse iléale et/ou valvule de Bauhin et/ou caecum

Evolution : l'affection régresse spontanément sans traitement

 

 


DDx

1. Invagination intestinale aigue : même présentation clinique, diagnostic échographique

2. Invagination spontanément désinvaginée : même aspect échographique car l'hyperplasie lymphoide qui est la cause de l'IIA, persiste après réduction.

2. Appendicite aigüe : rare chez l'enfant de moins de 5 ans, diagnostic échographique.

3. Hyperplasie lymphoïde physiologique : épaississement muqueux discret, pas d'hyperhémie pariétale en mode Doppler couleur.


Points clés

- L'hyperplasie lymphoide est la cause de l'invagination iléocolique dite "idiopathique".

- Le diagnostic échographique entre IIA spontanément désinvaginée et hyperplasie lymphoide n'est pas possible.

 


Références

Imagerie médicale pédiatrique et foetale. C.Adamsbaum. Flammarion



Hyperplasie lymphoïde de la dernière anse iléale. Echo région iléo-caecale

Echo région iléo-caecale

Commentaires

Loading comments ...