Tools

Features

Touch-screen gestures

Bloc de branche gauche complet avec doublet ventriculaire à couplage tardif

Chargement...

Anamnèse

Un homme de 45 ans porteur d’une cardiopathie dilatée est hospitalisé pour dyspnée.


Résultats
Fréquence

Difficile à déterminer en raison de l’arythmie

 

Rythme

Sinusal avec doublets ventriculaires

 

Axe

Normal positif en D1 et AVF, autour de +60°

 

Conduction
  • PR = 160 ms
  • QRS = 130 ms, aspect de bloc de branche gauche complet en rythme sinusal
  • QT = 400 ms

 

Hypertrophie
  • A : Hypertrophie auriculaire gauche : onde P large,  mesurée à plus de 120 ms.
    DII (large et bifide) et en V1 (large et biphasique) 
  • V : pas de signe d’hypertrophie

 

Ischémie

Troubles de la repolarisation en rapport avec le bloc de branche gauche onde T négative en D1 AVL et V5 V6

 

 

Au total : Bloc de branche gauche complet avec doublet ventriculaire à couplage tardif


Diagnostic

Bloc de branche gauche complet avec doublet ventriculaire à couplage tardif


Discussion

Le rythme du premier complexe est parfaitement sinusal avec une onde P venant du sinus. Cette onde P est large, mesurée à plus de 120 ms. L’aspect de l’onde P en DII (large et bifide) et en V1 (large et biphasique) témoignent une hypertrophie auriculaire gauche.

Les QRS en rythme sinusal sont larges mesurés à 130 ms avec un aspect de bloc de branche gauche.

 

Critères habituels du bloc de branche gauche :

 

  • Durée de QRS > 0,12 seconde;
  • Onde R élargie et crochetée : aspect en M dans les dérivations V5-V6 et I-aVL;
  • Absence habituelle des ondes q et s dans les mêmes dérivations;
  • Retard d'apparition de la déflexion intrinsécoïde (>0,055 secondes) en V5-V6;
  • Onde S profonde et large avec aspect QS ou rS dans les précordiales droites, déplacement vers la gauche de la zone de transition;
  • Anomalie secondaire de repolarisation : onde T inversée et parfois léger sous-décalage de ST dans les dérivations précordiales gauches et les dérivations I, aVL, onde T positive et segment ST légèrement surélevé dans les précordiales droites.

 

On observe des doublets ventriculaires :

Le couplage avec ces extrasystoles est mesuré à 500 ms
Il s’agit d’un couplage long puisque l’extrasytole survient à la fin de l’onde T
Le couplage est court (phénomène R/T) lorsque l’extrasystole apparaît avant la fin de l’onde T avec risque de survenue d’une fibrillation ventriculaire.

 

Il est possible de déterminer l’origine de la tachycardie ventriculaire ou de l’extrasystole ventriculaire.

 

  1. Tout d’abord la morphologie du QRS extrasystolique permet d’en connaître l’origine. Le retard correspond à la morphologie du QRS dans les dérivations précordiales. L’aspect de retard de la tachycardie permet de connaître l’origine droite ou gauche de cette extrasystole. 

    Le retard droit correspond à une morphologie de bloc de branche droite (le terme de bloc ne peut être employé dans le cas d’extrasystolie ventriculaire puisque l’influx n’emprunte pas les branches du tissus conductif classique). Le retard droit signifie que l’extrasystole vient du ventricule gauche. Le retard gauche correspond à une extrasystole naissant du ventricule droit.
     

  2. L ‘origine l’extrasystole peut être ensuite affiné par en regardant l’axe de la tachycardie dans les dérivations périphériques. Globalement l’extrasytole provient de la région ou l’axe est le plus négatif .


Bloc de branche gauche complet avec doublet ventriculaire à couplage tardif  ECG

ECG

Commentaires

Loading comments ...