Tools

Features

Touch-screen gestures

Péritonite sur perforation d'ulcère duodénal, avec signes de choc

Chargement...

Anamnèse

Patient de 20 ans présentant une douleur abdominale aigue depuis 48h.
Vomissement, peu de selles. Cliniquement ventre de bois.
Signe de choc tachycardie et hypotension.


Résultats

Épanchement intrapéritonéal (flèche verte, @1.145) et pneumopéritoine majeurs (flèche bleue, @1.69).
Perte de substance de la paroi antérieure du premier duodénum juste après le pylore étendue sur 4 mm (ovale rouge, @1.106).
Hypervascularisation des surrénales et épaississement pariétal intestinal en faveur de signes de choc.
Sténose du tronc cœliaque par un ligament arqué avec petite dilatation post sténotique.
Absence d'anomalie hépatobiliaire, pancréatique, rénale, splénique.
Pas d'adénomégalie rétro péritonéale ou iliaque.
Pas d'anomalie vasculaire visible.
Pas d'anomalie osseuse.
Epanchement pleural bilatéral de faible abondance prédominant à gauche.

 

 

Au total:

Péritonite diffuse par perforation d'un ulcère duodénal (épanchement intrapéritonéal et pneumopéritoine majeurs) avec signes de choc.


Diagnostic

Péritonite sur perforation d'ulcère duodénal, avec signes de choc


Discussion

Les perforations sur ulcère représentent la cause la plus fréquente des perforations digestives.

Les perforations compliquent entre 2 et 10 %  des ulcères gastro-duodénaux, atteignant en général la face antérieure du premier duodénum, plus rarement l'antre et la petite courbure.

Le risque de perforation est la même pour les ulcères gastriques que pour les ulcères duodénaux mais ceux ci sont trois fois plus fréquents.

Autres causes de perforations

  • gastriques : lésions tumorales (ADK, léiomyosarcome ou lymphome).
  • duodénale: lésions tumorales, diverticule duodénaux (cause rare, généralement perforation rétropéritonéale)

Points clés

* La présence d'un pneumopéritoine abondant sus mésocolique est très en faveur d'une perforation d'origine gastro-duodénale.

* Les perforations coliques donnent un pneumopéritoine en général abondant, à la différence des perforations grêliques.

* Possibilité d'une perforation rétropéritonéale d'un diverticule duodénale ou d'un ulcère postérieur: épanchement gazeux pararénal antérieur droit


Références

Perforations digestives, P.Taourel 

Dans : Imagerie de l'abdomen, V. Vigrain et coll.

Ed. Lavoisier



Péritonite sur perforation d'ulcère duodénal, avec signes de choc  TDM Abdomen Axial Temps veineux

TDM Abdomen Axial Temps veineux

Commentaires

Loading comments ...