Tools

Features

Touch-screen gestures

Hernie inguinale gauche étranglée

Chargement...

Anamnèse

Suspicion de hernie engouée chez une patient de 82 ans.


Résultats

Hernie inguinale gauche étranglée (ovale jaune, @1.128) responsable d'un syndrome occlusif d'amont.

On visualise bien l'anse grêlique dilatée juste en amont de la hernie inguinale (flèche bleue, @1.115), avec syndrome jonctionnel brutal (flèche jaune, @1.120) à hauteur dans l'entrée dans le sac herniaire.

L'anse d'aval est plate (flèche verte, @1.117) et plonge dans le pelvis.

Anses grêles mesurées à 30 mm de diamètre.  Lame d'épanchement dans le sac herniaire (flèche rouge, @1.138).
Pas de signe de souffrance pariétale digestive (anses fines, correctement réhaussées).

Estomac en réplétion.

Absence d'anomalie hépatobiliaire, pancréatique, rénale, surrénalienne et splénique.
Pas d'adénomégalie rétro péritonéale ou iliaque.
Surcharge athéromateuse diffuse.
Pas de pneumopéritoine.
Pas d'anomalie osseuse.
Pas d’anomalie des bases pulmonaires.
Lame d'épanchement péricardique.

 

En conclusion :

Hernie inguinale gauche étranglée responsable d'un syndrome occlusif d'amont. Pas de signe de souffrance pariétale digestive.


Diagnostic

Hernie inguinale gauche étranglée


Discussion

Les occlusions digestives peuvent être de plusieurs types:

     1. Occlusion mécanique:

Il existe dans ce cas un syndrome jonctionnel, séparant distinctement un segment d'intestin dilaté, en amont du site d'occlusion, d'un segment digestif d'aval plat.

Ces occlusions mécaniques peuvent être dues à:

  • Des causes extra-digestives
    • Une hernie pariétale: hernie inguinale, crurale, ombilicale, de la ligne blanche
    • Une bride: antécédents opératoires
    • Des adhérences pariétales post-opératoires.
  • Des anomalies pariétales digestives(tumeur, sténoses inflammatoires...)
  • Des anomalies intra-luminales ( corps étranger, calcul...)

 

     2. Occlusions fonctionnelles:

Distension grêlique et colique diffuse, sans syndrome jonctionnel identifiable.

Ces occlusions peuvent être dues

  • à une atteinte abdominale extra-digestive: colique néphrétique, pancréatite...
  • une atteinte ischémique
  • des traitements médicamenteux.

Le scanner permet:

  • de confirmer le diagnostic,
  • de rechercher une étiologie sous-jacente
  • de rechercher des signes de gravité (signes de souffrance pariétale, perforation...)


Commentaires

Loading comments ...