Le signal enregistré lors d’une séquence d’IRM est stocké dans l’espace K. L’espace K correspond en fait exactement à un plan de Fourier. Il suffit donc d’appliquer une transformée de Fourier 2D inverse sur l’espace K pour obtenir une image de la coupe du corps humain.

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

C’est le codage spatial qui permet d’acquérir les données de l’image sous forme fréquentielle, adaptées à l’espace K. Tout comme on plaçait dans le plan de Fourier les informations d’intensité et de phase pour chaque composante fréquentielle, selon fx (fréquences spatiales horizontales) et fy (fréquences spatiales verticales), les données recueillies au cours de la séquence IRM seront placées dans l’espace K selon kx et ky

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

Dans une séquence Echo de spin classique, voici le trajet suivi pour remplir l'intégralité de l’espace K :

  • Départ de la séquence : Onde RF 90° + GSC : position au centre
  • Gradient de codage de phase négatif intense : déplacement vers le bas
  • Gradient de codage de fréquence positif (lobe de déphasage de durée égale à la moitié de la durée du gradient de codage de fréquence lors de l'acquisition du signal) : déplacement vers la droite
  • Onde RF de 180° + GSC : position en haut à gauche
  • Gradient de codage de fréquence positif + Acquisition du signal : déplacement vers la droite en remplissant l’espace K.
  • Répétition avec des gradients de codage de phase d'intensité croissante (négatifs de moins en moins intenses, puis positifs de plus en plus intenses). La variation d’intensité entre chaque palier de gradient de codage de phase doit être constante. Il en résulte un remplissage de l’espace K ligne par ligne, du haut vers le bas, à intervalles réguliers.

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

L’enchaînement des évènements (excitations RF, gradients de codage de phase et de codage de fréquence) dans le temps détermine la position du signal enregistré dans l’espace K (coordonnées kx et ky). Il existe une relation stricte entre chacun de ses évènements et la position obtenue dans l’espace K :

  • Ce sont l’onde RF d’excitation et le gradient de sélection de coupe initiaux qui déterminent le départ de la séquence : la position sur l’espace K est au centre.
  • Une onde RF de 180° déplace la position vers son symétrique par rapport au centre de l’espace K
  • Plus le gradient de codage de phase est intense (ou appliqué longtemps), plus la position se déplace vers le haut (si le gradient de phase est positif) ou vers le bas (si le gradient de phase est négatif). Comme la durée d'application du GCP est en général fixe, l'intensité du GCP contrôle le déplacement sur l'axe vertical (ky).
  • Plus le gradient de codage de fréquence est appliqué longtemps (ou est intense), plus la position se déplace vers la droite (si le gradient de codage de fréquence est positif) ou vers la gauche (si le gradient de codage de fréquence est négatif). Comme son intensité est en général fixe, la durée d'application du GCF contrôle le déplacement sur l'axe horizontal (kx).

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy