Le signal RMN est enregistré après les différentes étapes de la séquence employée, y compris le codage spatial. Ce signal doit être numérisé (convertisseurs analogique-numérique) puis être traité de façon numérique pour former l’image. Le signal RMN « brut » est stocké dans un tableau (une matrice) appelé Espace K. Les données de l’espace K (ou plan de Fourier, espace fréquentiel) permettront ensuite de constituer l’image 2D grâce à une transformée de Fourier 2D inverse.
Ce chapitre constitue l'un des aspects les plus complexes dans la compréhension de l'IRM et fait intervenir l'ensemble des notions abordées dans les modules précédents.
Les deux premières étapes visent à vous familiariser avec la transformée de Fourier, grâce à l'aide de nombreuses expériences interactives. Nous ferons ensuite le lien entre plan de Fourier, Espace K et codage spatial pour aboutir enfin à la formation d'une image IRM !