Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

 

Le mode de remplissage le plus simple de l’espace K correspond à la séquence Echo de spin classique. Les lignes de l’espace K sont balayées une par une, du haut vers le bas. Une ligne est balayée en entier à chaque répétition, elle contient donc à la fois les hautes et basses fréquences spatiales horizontales. Lorsque l’on passe d’une répétition à l’autre, il y a un changement dans l’intensité du gradient de codage de phase qui permet de changer de ligne : on recueille au début les hautes fréquences spatiales verticales positives puis les basses fréquences spatiales verticales, puis les hautes fréquences spatiales négatives.

 

Au fur et à mesure des répétitions, on va donc acquérir :

  • sur l'axe horizontal : les contours et le contraste en même temps
  • sur l'axe vertical : les contours, puis le contraste, puis les contours

Si l’on combine les informations selon x et y, l’image va d’abord surtout contenir une information de contours (peu contrastée) puis lorsque les basses fréquences spatiales seront acquises, elle va devenir contrastée mais avec un flou vertical qui s’atténuera lorsque les hautes fréquences spatiales verticales négatives auront complété la partie inférieure de l’espace K.