L’étude de la perfusion myocardique tissulaire en IRM de premier passage exploite les modifications de temps de relaxation T1 engendrées par l’arrivée de chélates de Gadolinium dans le secteur interstitiel du myocarde.
Pour couvrir l’ensemble du ventricule gauche avec un bon contraste, une résolution spatiale et temporelle suffisantes, les séquences utilisées peuvent être de type EG ultra rapide, EG-EPI ou EG avec état d’équilibre et gradients équilibrés. La pondération T1 de ces séquences résulte d’une impulsion de préparation de type saturation-récupération : une impulsion de 90° détruit l’aimantation longitudinale du myocarde pour mieux révéler ensuite l’arrivée du produit de contraste . Pour la quantification, la relation entre concentration de produit de contraste et intensité du signal doit être la plus linéaire possible.
L’acquisition fait appel au mode multi-coupes entrelacées : à chaque battement, toutes les coupes sont acquises. La durée totale de la séquence est d’environ 1 minute, et l’apnée doit être maintenue le plus longtemps possible, et tout particulièrement lors de l’arrivée du bolus de contraste dans la cavité.

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy