Type de séquence Philips Siemens GE Hitachi Toshiba
EG avec destruction de l’aimantation transversale résiduelle T1-FFE FLASH SPGR
MPSPGR
RSSG RF-spoiled FE

 

 

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

 

 

Principes

Dans certains cas, l’état d'équilibre peut devenir délétère, notamment pour obtenir des séquences pondérées T1. Afin de résoudre ce problème, on emploie des gradients et/ou des impulsions RF (spoilers) qui vont détruire l’aimantation transversale résiduelle.
Dans ce type de séquence d’écho de gradient, la pondération de l’image va dépendre :

  • de l'angle de bascule qui permet de pondérer en T1 (plus il est grand plus on pondère en T1)
  • du TE qui permet de pondérer en T2* (plus il est court plus on dépondère en T2*)

 

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

Ces séquences permettent une imagerie rapide avec l'acquisition d'un volume pendant une courte apnée (10 à 20 secondes). Elles sont employées pour l’angiographie après injection de gadolinium, éventuellement complétée d'une acquisition préalable permettant une soustraction. Ce type de séquence est également utilisé pour l’imagerie des mélanges eau-graisse intra-voxel grâce aux choix de TE en phase et en opposition de phase (cf. Artéfact de déplacement chimique du second type). Comme toutes les séquences d’écho de gradient, elles sont également sensibles aux artéfacts de susceptibilité magnétique.

 

 

Points avancés

Gradients et impulsions RF de destruction de l’aimantation transversale résiduelle

 

L’impulsion RF de déphasage consiste à faire varier de façon aléatoire la phase de l’impulsion d’excitation à chaque répétition
Un gradient déphaseur a deux composantes :

  • une composante constante, consistant à prolonger le gradient de lecture
  • une composante variable, changeant de façon aléatoire à chaque répétition, dans la direction du gradient de sélection de coupe

Angle de Ernst et TR dans les séquences en écho de gradient

Pour un angle de bascule et un temps de relaxation T1 donné, il existe un TR optimal qui permet d'obtenir le maximum de signal lorsqu’il y a une répétition d’impulsions d’excitation . La relation entre l’angle de bascule et le TR optimal suit la formule de l'angle de Ernst :

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy