Type de séquence Philips Siemens GE Hitachi Toshiba
EG ultra-rapide

T1-TFE
T2-TFE

 

THRIVE

 

 

TurboFLASH

 

VIBE

FGRE
Fast SPGR
FMPSPGR
VIBRANT
FAME
LAVA
SARGE

 

 

Fast FE

 

RADIANCE
QUICK 3D

EG ultra-rapide avec
préparation de l’aimantation
IR-TFE T1/T2-TurboFLASH IR-FSPGR
DE-FSPGR
Fast FE

 

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

 

Les séquences d’écho de gradient ultra-rapides utilisent un angle de bascule faible, un TR très court et une optimisation du remplissage de l’espace K pour diminuer le temps d’acquisition (de l’ordre de la seconde par coupe). L’inconvénient du faible angle de bascule et du TR très court est une mauvaise pondération T1.
Pour préserver un contraste T1, une impulsion de 180° d’inversion prépare l’aimantation avant les répétitions de la séquence d’imagerie en écho de gradient ultra-rapide . Le temps d’inversion effectif va correspondre au délai entre l’impulsion d’inversion et l’acquisition des lignes centrales de l’espace K.

 

Pour obtenir une pondération T2, le motif préparatoire est de type écho de spin (90° - 180°) pour que la séquence d’imagerie en écho de gradient ultra-rapide débute avec une aimantation longitudinale dont l’amplitude dépend du T2.

 

Le remplissage de l’espace K peut suivre des trajectoires variables (linéaire, centripète, centrifuge) ce qui va déterminer le contraste de l’image. Soit l’ensemble des lignes de l’espace K sont acquises après une impulsion d’inversion unique ("single shot »), soit seulement un groupe de lignes est acquis (remplissage segmenté).
Les variantes 3D de ces séquences (MP-RAGE) segmentent l’espace K 3D avec le remplissage d’une coupe de ce volume par inversion, en laissant ensuite le temps à l’aimantation longitudinale de récupérer.
La rapidité de ces séquences d’écho de gradient pondérées T1 est particulièrement adapté à la surveillance de l’arrivée du bolus de Gadolinium pour l’imagerie au temps artériel et à l’imagerie 3D T1 haute résolution.