Interruption du site programmée le 22 juillet de 4h30 à 5h30 GMT. Pendant ce temps, les utilisateurs n'auront pas accès à tout le site.
Nous nous excusons pour la gêne occasionnée.

En appliquant une combinaison bien déterminée d’ondes RF sélectives au lieu d’une seule impulsion, on peut basculer uniquement l’aimantation des protons de l’eau (ou inversement de la graisse). La combinaison des amplitudes des ondes RF (angles de bascule) est binomiale (1 :1, 1 :2 :1, 1 :3 :3 :1) , avec des délais entre chaque excitation correspondant à l’opposition de phase entre eau et graisse. Avec des combinaisons d’impulsions plus complexes, la séparation de l’eau et de la graisse est meilleure, mais au détriment de la durée globale d’excitation.
Cette technique est sensible aux hétérogénéités de champ magnétique B0 et une homogénéisation du champ (shimming) améliore ses performances.
Elle a l’avantage d’être plus rapide que la saturation de graisse ou l’inversion-récupération.

 

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

 

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

Excitation sélective de la graisse

 

La technique d’excitation sélective peut également être utilisée pour supprimer le signal de l’eau, avec par exemple une combinaison d’impulsions 1 :-1 (+45° puis -45°), qui ne bascule dans le plan transversal que l’aimantation de la graisse.