L’inversion-récupération permet de supprimer le signal de certains tissus en fonction de leur temps de relaxation T1. Ainsi, en choisissant un temps d’inversion court, on supprime le signal des tissus à T1 court.
Le TI correspondant à une suppression du signal de la graisse est de 150 ms à 1.5T : les séquences utilisant ce TI sont les séquences STIR.

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

 

Cette technique est efficace sur de grands volumes et peu dépendante des hétérogénéités de champ magnétique.

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

Cependant, l’inversion-récupération altère les contrastes et cette technique n’est employée que pour des séquences en pondération DP ou T2.
Elle n’est pas recommandée pour les études après injection de chélates de Gadolinium car ces derniers diminuent le temps de relaxation T1 des tissus : il y a donc un risque de supprimer également le signal des lésions rehaussées par le Gadolinium.