La dernière étape du codage spatial consiste à appliquer, pendant le recueil du signal, un gradient de codage par la fréquence, selon la dernière direction (horizontale dans notre exemple). Il modifie les fréquences de précession dans la direction horizontale pendant toute la durée de son application. Cela crée donc des colonnes de protons, qui ont comme point commun une vitesse de précession identique.
Comme ce gradient est appliqué simultanément au recueil du signal, l'information en fréquence y est incluse.

 

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

 

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

 

 

Durée d’une séquence d’imagerie 2D

 

Durée = TR ∙ NPy ∙ Nex

 

Avec

  • TR = Temps de répétition
  • NPy = Nombre de pas de codage de phase
  • Nex= Nombre d’excitations