Les différents éléments que avons nous étudiés nous permettent maintenant d'interroger les caractéristiques des noyaux d’hydrogène, comme cela est réalisé par RMN en chimie. Pour l’imagerie, il est nécessaire d’ajouter une information spatiale au signal pour attribuer une position aux différents signaux.
Pour cela, on choisit d’abord le plan de coupe, au sein duquel seront ensuite définies les directions horizontale et verticale. Le terme de "codage" est employé, car les informations spatiales obtenues ne sont pas des coordonnées classiques [type (x, y, z)], mais observées au travers d’un filtre ayant une spécificité spatiale. Les signaux RF recueilli devront ensuite être traités pour inverser l’action du filtre et reconstituer l’image.

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy