Les techniques d’acquisition parallèle combinent les signaux de plusieurs éléments d’antennes en réseau phasé afin de reconstruire l’image, avec pour objectif principal :

  • soit d’améliorer le rapport signal/bruit
  • soit d’accélérer l’acquisition et diminuer la durée d’une séquence

Outre l’amélioration des gradients (intensité et vitesse), ces techniques amènent une approche nouvelle pour accélérer l’acquisition IRM avec de vastes domaines d’application. Des durées de séquence plus courtes autorisent des explorations en apnée, améliorent la résolution temporelle de l’imagerie des organes en mouvement, permettent d’augmenter la qualité de l’imagerie pour le même temps d’acquisition qu’une séquence sans acquisition parallèle (meilleure résolution spatiale, réduction des artéfacts).

 

Les méthodes d’acquisition parallèle se divisent en 2 grandes familles :

  • les méthodes reconstruisant l’image globale à partir des images produites par chaque antenne (reconstruction dans le domaine image, après transformée de Fourier) : SENSE (SENSitivity Encoding), PILS (Partially Parallel Imaging with Localized Sensitivity), ASSET (Array Spatial Sensitivity Encoding Technique)
  • les méthodes reconstruisant le plan de Fourier de l’image à partir des signaux fréquentiels de chaque antenne (reconstruction dans le domaine fréquentiel, avant la transformée de Fourier) : GRAPPA (GeneRalized Auto-calibrating Partially Parallel Acquisition)