Afin de garantir la meilleure qualité d’image possible, et de dépister tout dysfonctionnement, un contrôle qualité régulier est recommandé.
Les différents paramètres à contrôler en IRM concernent : le signal, les paramètres géométriques, la RMN, les artéfacts et la spectroscopie.

 

Paramètres de signal

 

Le paramètre de signal principal est la mesure du rapport signal / bruit. Cette mesure s’effectue :

  • soit en choisissant des régions d’intérêt dans des zones vides (air)
  • soit dans une région d’intérêt correspondant à la soustraction de 2 images d’un fantôme homogène.

L’uniformité doit également être évaluée pour les antennes émettrices, car une hétérogénéité dans l’émission radiofréquence peut entraîner des différences d’angle de bascule dans le volume et donc modifier le contraste. Cette mesure, donnée en pourcentage, s’effectue sur un fantôme homogène, si besoin en lissant l’image ou en augmentant le nombre d’acquisitions lorsque le rapport signal / bruit est bas.

 

Paramètres géométriques

 

L’objectif de ces contrôles est de vérifier la qualité du codage spatial (sélection de coupe, codage de phase et en fréquence). Les critères utiles à ce contrôle sont :

  • Position, épaisseur et profil de coupe
  • Linéarité spatiale et déformation géométrique, dans les sens de codage en phase et en fréquence
  • Résolution spatiale

Paramètres RMN

 

 

  • Précision absolue et Répétitivité des mesures de T1 et de T2
  • Contraste et rapport contraste / bruit en pondération T1 et T2

Artéfacts

 

 

  • Fantômes
  • Déplacement chimique et suppression du signal de la graisse

Paramètres de spectroscopie par résonance magnétique

 

 

  • Evaluation des paramètres d'homogénéité de B0 sur un volume centré
  • Précision de l'amplitude du signal et du rapport signal/bruit des pics principaux