Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

Le bruit correspond aux "parasites". Aléatoire, il provient du patient (agitation thermique des protons à l’origine d’émissions parasites) et dans une moindre mesure de la chaîne de mesure (bruit "électronique"). Il vient perturber le signal émis par les protons excités de la coupe d’intérêt . Le rapport signal / bruit est fonction de la moyenne de l’intensité du signal par rapport à l’importance de la variation du bruit.

 

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

Le rapport signal / bruit dépend de :

  • facteurs non modifiables : intensité du champ, séquence d’ondes RF, caractéristiques tissulaires
  • facteurs modifiables : antenne utilisée
  • paramètres de la séquence : taille du voxel (résolution spatiale), nombre d’excitations, bande passante de réception

Amplitude du champ magnétique

 

Le signal de la coupe sélectionnée est émis par les protons excités. La différence de population entre spins parallèles et antiparallèles est d’autant plus grande que l’intensité du champ magnétique est élevée. Ainsi, on peut considérer approximativement que le signal augmente proportionnellement à l’intensité du champ employé.

 

Antenne

 

Plus le volume de réception de l’antenne est restreint autour de la zone d’intérêt, moins il y aura de bruit enregistré en provenance des structures environnantes, et meilleur est le rapport signal / bruit. Les antennes de surface ont un meilleur rapport signal/bruit que l’antenne corps entier.

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

 

Paramètres de séquence

 

Volume du voxel

En considérant la densité de protons comme relativement constante dans le corps humain, plus le voxel mesuré sera grand, plus le nombre de spins qu’il contient sera élevé, et plus le signal qu’il émettra sera élevé, il y a donc une relation proportionnelle entre volume du voxel et quantité de signal.

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

Récapitulatif des paramètres de séquence influençant le rapport signal / bruit

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

 

 

Nombre d'excitations

Si l'on réalise plusieurs mesures pour une même coupe, à chaque mesure :

  • le signal sera identique à chaque fois
  • le bruit sera différent (car il est aléatoire).

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

 

Bande passante de réception

Une fois la taille du voxel et l’intensité du champ définis, le nombre de protons excités à l’origine du signal est pratiquement inchangé : la quantité de signal enregistré sera constante quelle que soit la durée de lecture du signal.
Le temps nécessaire à l’acquisition du signal dépend de l’intensité du gradient de lecture et donc de la bande passante de réception correspondante :
une bande passante de réception large correspond à un gradient de lecture élevé et un temps de lecture du signal faible
une bande passante de réception étroite correspond au contraire à un gradient de lecture faible et des temps de lecture allongés

 

Le bruit a un niveau constant quelles que soient les fréquences (bruit "blanc") : plus l’enregistrement du signal comprend une gamme de fréquence large (bande passante de réception large), plus la proportion de bruit est élevée, et le rapport signal/bruit faible (et l’artéfact de déplacement chimique peu épais).

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

Récapitulatif des paramètres de séquence influençant le rapport signal / bruit

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy