Origine

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

L’artéfact de troncature est responsable de l’apparition de lignes répétées parallèlement à des interfaces entre tissus ayant un contraste élevé. Il est dû à la reconstruction de l’image par transformée de Fourier discrète à partir d’un signal échantillonné.

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

Lors de la formation de l’image, nous avions abordé les particularités de la transformée de Fourier. Rappelons qu’une onde sinusoïdale correspond à une composante fréquentielle unique. Par contre la TF d’une onde carrée est une onde de type sinus cardinal avec une infinité de composantes fréquentielles sous la forme de lobes.

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

 

Si l’on observe la transformée de Fourier inverse d’une partie tronquée de cette fonction sinus cardinal, on obtient une approximation de l’onde carrée, artéfactée par des ondelettes. Plus on dispose d’informations fréquentielles (harmoniques), plus ces ondelettes seront nombreuses et moins elles seront amples.
C’est ce phénomène qui est à l’origine de l’artéfact de troncature, car l’espace K n’est qu’un échantillon du plan de Fourier théorique et ne comprend pas toutes les composantes fréquentielles nécessaires à une représentation parfaite d’un bord avec changement de contraste brusque.
Le nombre d’échantillons mesurés est défini par les dimensions de la matrice, dans la direction du codage de phase et de fréquence. L’artéfact de troncature peut être observé dans toutes les directions (codage de phase et de fréquence) mais il sera d’autant plus marqué que l’échantillonnage de l’espace K sera moins important, soit le plus souvent dans la direction du codage de phase.

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy