Le transfert d’aimantation consiste à démasquer, par une baisse du signal, les tissus comportant des protons liés aux macromolécules.
Pour cela, on envoie une onde RF de préparation décalée d’environ 1500 Hz par rapport à la fréquence de résonance des protons libres (eau et graisse) afin de saturer les protons liés.
Les échanges permanents entre protons libres de l’eau à proximité des macromolécules (et de leurs protons liés) entrainent un transfert de la saturation des protons liés vers les protons libres.

Le lecteur Adobe Flash et Javascript sont nécessaires pour afficher les modules d'e-Anatomy

 

On observe donc une réduction du signal IRM provenant des protons libres, dans les tissus contenant des protons liés aux macromolécules soumis à une impulsion RF préalable de saturation en dehors du pic de résonance.