Le signal IRM provient pour la plus grande part des protons des molécules d’eau et de graisse. Il existe également des protons liés aux macromolécules (protéines, membranes…) mais leur signal n’est pas significatif car leur T2 est très court. En effet, les protons des macromolécules sont très liés et ont une relaxation plus rapide, d’où un T2 très court et une bande de fréquences très large.